Nouvelles

Livre du colon : quelques remèdes

Voici des extraits du Livre du colon, publié pour la première fois en 1902… Voici maintenant quelques remèdes Surtout méfiez-vous des pilules, des remèdes en bouteilles qu’on vous vend au village : le meilleur ne vaut rien, et même s’il vaut quelque chose, il ne faut pas en prendre, à moins que le docteur ne l’ordonne. […]

Commenter Lire la suite →

Livre du colon : chiures de mouches

Voici des extraits savoureux du Livre du colon, publié pour la première fois en 1902… Chiures de mouches Pour préserver les cadres, dorures, etc. des taches que laissent les mouches, on les badigeonne de temps et en temps avec un peu d’eau d’oignons que l’on obtient en faisant bouillir 6 à 12 oignons dans 1 […]

Commenter Lire la suite →

Livre du colon : la conservation de la viande

Voici des extraits savoureux du Livre du colon, publié pour la première fois en 1902… Conservation de la viande Coupez la viande en morceaux de 3 ou 4 livres au plus; placez ces morceaux dans des vases de grès ou des boîtes de bois étanches, et recouvrez-les bien avec du charbon de bois en poudre. […]

Commenter Lire la suite →

Livre du colon : la vache à lait

Voici des extraits savoureux du Livre du colon, publié pour la première fois en 1902… Vache à lait La vache à lait, surtout notre brave canadien, est le trésor du colon; mettez-vous cela dans la tête une fois pour toutes. Lait, beurre, fromage, fumier, veaux, viande de boucherie, cuir, débris, animaux propres à engraisser la […]

Commenter Lire la suite →

Livre du colon : vieilles gazettes

Voici des extraits savoureux du Livre du colon, publié pour la première fois en 1902… Vieilles gazettes Peu de personnes de ménage connaissent le parti que l’on peut tirer du papier de rebut. Après qu’un poêle a été noirci et poli, on peut le tenir propre très longtemps en le frottant tous les matins avec […]

Commenter Lire la suite →

Le livre du colon ou « Comment s’installer sur une terre pour presque rien »

Une généreuse famille baieriveraine nous a fait don du Livre du colon, ou Comment s’installer sur une terre pour presque rien. Ce livre a été publié pour la première fois en 1902. Il a été réédité à quelques reprises. La dernière date de 1979, dans la collection Connaissance des pays québécois/Patrimoine. En voici des extraits […]

Commenter Lire la suite →

La pêche blanche

La pêche d’hiver est une activité qui se pratique traditionnellement sur certains lacs de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Sur la rivière Saguenay, quelques adeptes pêchaient déjà sur les glaces avant les années 1980. À partir de ce moment, et malgré une mauvaise presse concernant la pollution de la rivière, une véritable fièvre de la pêche blanche […]

Commenter Lire la suite →

Chronique sur Port-Alfred : « Présence étrangère »

Présence étrangère Depuis le début, cette ville de compagnie prendra des teintes anglaises. On n’a qu’à penser au plan de la ville, à son église gothique et au nom de sa paroisse, au moulin, le surintendant est anglophone, et les directives sont données uniquement en anglais. Au fil des ans et des phases de modernisation […]

Commenter Lire la suite →

Chronique sur Port-Alfred : « Saint-Édouard : paroisse ouvrière »

Saint-Édouard : paroisse ouvrière Les familles ouvrières de Port-Alfred réclament un curé et, dès 1917, l’abbé François-Médéric Gravel s’établit dans la communauté. Pour obtenir les fonds nécessaires à la construction d’une église et d’un presbytère, Gravel et ses paroissiens doivent séduire la direction londonienne de l’usine. Astucieux, ils choisissent Saint-Édouard comme patron. D’un seul coup, ils […]

Commenter Lire la suite →

Chronique historique : « Port Alfred : ville industrielle à l’anglaise »

Port Alfred : ville industrielle à l’anglaise Ville industrielle et portuaire, Port-Alfred fait l’objet d’un développement méticuleux. Comme Kénogami avant elle, elle est planifiée par des urbanistes qui lui donnent un air résolument anglais. Fondée en 1917, Port-Alfred  présente des rues ordonnées à angle droit, dont plusieurs portent des noms anglais. Rapidement, ses quartiers ouvriers se […]

Commenter Lire la suite →

Pin It on Pinterest

Share This
X